Nouveaux livres – Mars 2017

Nouveaux livres – Mars 2017

Mobilité et libre circulation en Europe – Un regard suisse

Vincent Kaufmann, Ander Audikana
Clive Church (Préfacier)

Cote : CSui/KAU

Le 9 février 2014, les citoyens suisses ont dit « non » à plus de mobilité en demandant une réduction des flux d’immigration en provenance de l’Europe. Le même jour pourtant, ces mêmes citoyens ont dit « oui » à plus de mobilité, en plébiscitant un fond pour le développement du rail. Comment expliquer cette tension ? Au travers de la métaphore d’une Métropole Europa, Vincent Kaufmann et Ander Audikana nous offrent une approche sociologique de la question de la mobilité en Europe et en Suisse.
Par une analyse innovante mêlant sociologie, géographie et politique, les relations entre la Suisse et l’Europe sont éclairées à la lumière de la mobilité et des transports, thématiques au coeur du projet européen. Comment aborder aujourd’hui la question de la mobilité ? Est-elle facteur d’intégration ou, au contraire, d’exclusion ? Vincent Kaufmann est professeur associé à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne et directeur du Laboratoire de sociologie urbaine.
Spécialisé dans le domaine des modes de vie urbains, des politiques d’aménagement du territoire et de transports urbains, il travaille sur la notion de mobilité et son importance au travers du prisme sociologique. Il a notamment été chercheur à l’Université de Lancaster et à l’Ecole nationale des Ponts et Chaussées à Paris.

Réforme territoriale – Des métropoles aux grandes régions

Yves Luchaire

Cote : EJ.3.1 (F)/201

La réforme territoriale engagée depuis plusieurs années présente deux aspects majeurs : une réforme des structures avec la création de nouvelles collectivités publiques (métropoles, grandes régions), mais aussi une réorganisation des compétences de nature à changer profondément notre administration territoriale : recherche de rationalisation de l’action publique pour éviter l’exercice d’une même compétence, sur un même territoire par des collectivités différentes, identification d’un décideur unique pour faciliter la venue d’activités, notamment économiques, recherche des économies de fonctionnement.
L’organisation territoriale, largement entre les mains des élus, s’en trouve modifiée : il ne s’agit plus de gérer individuellement des territoires distincts, mais plutôt de gérer ensemble des territoires communs. Cet ouvrage s’adresse non seulement aux citoyens qui souhaitent comprendre le fonctionnement de leur administration territoriale mais également aux élus et aux candidats désireux de connaître les rouages de leur (future) mission.

Le K.O. ou la fraternité – L’Europe face au défi de l’immigration

Pierre Henry

Cote : EI.0/302

« L’Europe affronte la pire crise humanitaire depuis cinquante ans. Historiquement terre d’asile et d’immigration, elle est devenue une terre de rejet, une formidable machine à désespérer et à susciter, au gré des faillites politiques et morales, l’indignation légitime. Face à l’incapacité de gérer décemment ces flux migratoires massifs, l’Europe et la France se trouvent « K.O. debout », comme sonnées par la violence de leur impuissance à venir en aide à ceux qui cherchent refuge.
Mais ce K.O.-là n’annonce pas le chaos chaque fois promis à la France par les partis populistes et certains démagogues en période électorale. Non, ce K.O. promet et promeut la fermeture, la chasse à l’autre — dont les fantasmées menaces « d’invasion » et de « grand remplacement » sont la traduction. Sans verser dans l’angélisme, ce texte suggère des propositions concrètes, à même de pallier l’impensé migratoire de l’Union européenne.
Ces recommandations passent toutes par le filtre d’une valeur : la fraternité. Celle qui fait de l’étranger un ami a priori et non un danger. A charge pour celui qui est accueilli de respecter les règles de vie de celui qui accueille. »

Réussir son Erasmus – Voyage étudiant en Europe et dans le monde

Camille Elaraki

Cote : EJ.3.6/269

Le séjour Erasmus ou à l’étranger est aujourd’hui un passage obligé dans beaucoup de formations étudiantes. Pour l’année 2013-2014, ce sont plus de 36 000 étudiants français qui sont poussés à quitter leur pays par les IEP, les écoles de commerces, les facultés, ou par un simple désir de voyage. Et à raison, car un tel séjour est un réel atout, dans la vie à venir, et dans un CV. Mais, que l’on choisisse de partir ou pas, s’apprêter à s’envoler pour plusieurs mois à l’étranger n’est pas chose facile.
On redoute la distance, le décalage culturel, le déplacement linguistique, en bref, la perte de nos repères. Les mois, les semaines précédant le départ sont faits de questionnements et de solitude. Et pourtant, vous êtes très loin d’être seuls : ce sont déjà plus de 3 millions de personnes qui ont vécu cette aventure avant vous. Laissez certains d’entre eux vous parler d’une des meilleures années de leur vie.
Laissez-les vous convaincre et vous rassurer. Ce sont vos appréhensions que nous, anciens Erasmus, avons ressenties avant vous, et que nous mettons ici à l’épreuve de l’expérience, des témoignages et de l’analyse. L’objectif de ce petit livre est simple : que le jour où vous décollerez pour votre pays d’adoption, l’excitation prenne le pas sur l’angoisse, afin que vous puissiez vivre ces moments exceptionnels avec sérénité.

L’Union européenne – Introduction à l’étude de l’ordre juridique et des institutions de l’Union
4ème édition

Louis Le Hardÿ de Beaulieu

Cote : ED.0/133

Depuis les années 1950, l’Europe a profondément changé. Le mélange des sentiments à son égard, lui, n’a pas varié. Elle suscite tantôt l’enthousiasme collectif, tantôt des critiques sévères. Dans le même temps, chacun sait que c’est en partie à cette Europe-là que nous devons les soixante premières années de paix consécutives de notre histoire. On sait aussi qu’isolés, ses Etats membres pèseraient bien peu sur la scène internationale économique et politique, mais on reproche aussitôt à l’Europe son incapacité à jouer dans le monde le rôle que justifierait sa taille.
En outre, pour compliquer l’analyse des sentiments, cette construction tellement ballottée dans le coeur de ses citoyens exerce un attrait pour les ressortissants d’Etats tiers. Comment maintenir ce que la construction européenne a donné de meilleur, en tentant de pallier ses faiblesses mais aussi en donnant à chacune et à chacun des raisons d’être convaincus de son utilité incontournable ? Pour mieux comprendre les enjeux sous-jacents à ces questions importantes, l’ouvrage de Louis le Hardy de Beaulieu propose une approche structurée et pédagogique de l’ordre juridique et des institutions de l’Europe communautaire.
Il fait également écho à la situation institutionnelle de la Belgique fédérale dans le contexte européen. Après trois éditions très appréciées, l’auteur publie aujourd’hui une quatrième édition revue et augmentée, qui met en évidence les points saillants de la structure institutionnelle de l’Union européenne.

La Cour européenne des droits de l’Homme – Des juges pour la liberté
2e édition revue et augmentée

Jean-Paul Costa

Cote : DC.2/255

« Aux lecteurs convaincus de l’importance de la culture juridique, Les sens du droit entendent proposer une intelligence critique des sociétés contemporaines et des débats qu’elles suscitent.

La Cour européenne des droits de l’homme, une « chère inconnue », comme dans la chanson de Piaf ? Tout le monde en entend parler, à la radio, à la télévision, dans la presse, et croit la connaître. Mais qui sait vraiment où elle siège, ce qu’elle fait, l’effet de ses arrêts ? Nul n’est mieux placé que Jean-Paul Costa, qui en a été juge treize ans et l’a présidée cinq ans, pour décrire cette institution en termes simples : un tribunal supranational, créé par les États, qui a le pouvoir de les condamner s’ils violent les droits et libertés de quiconque, parmi les huit cents millions d’habitants de la « Grande Europe », de Reykjavik à Vladivostok, du Cap Nord à Malte et à Chypre.

L’auteur explique comment la Cour fonctionne : comment elle protège les personnes privées contre l’arbitraire étatique, possible partout, et contre les violations des droits fondamentaux. Comment ses jugements modèlent les droits nationaux, y compris le droit français, contraints de se modifier pour respecter la Convention européenne des droits de l’homme qui a créé la Cour en 1950. À quelles difficultés elle se heurte, car les États rechignent à se conformer à ses décisions et parfois les critiquent ouvertement. Il explique son prestige et son rayonnement, en dehors même des frontières de notre continent.

L’auteur témoigne, enfin, d’une expérience unique. Premier président français de la Cour de Strasbourg depuis René Cassin, il montre la vie de l’institution, qui sont ses membres, les « juges pour la liberté », comment la Cour, surchargée du fait de l’attraction qu’elle exerce, réussit, au prix de réformes permanentes qu’il a lui-même vécues et promues, à garder son efficacité et son influence.

Il est apparu toutefois nécessaire d’actualiser ce témoignage et aussi de nuancer ses conclusions. Depuis quatre années, la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme s’est enrichie, diversifiée, infléchie. En outre, les droits de l’homme sont plus vulnérables et plus attaqués qu’il y a quatre ans : la vigilance et les ripostes s’imposent davantage. D’où cette seconde édition, revue et mise à jour par l’auteur. »

L’essentiel du droit des institutions de l’Union européenne
édition 2017

Stéphane Leclerc

Cote : ED.0/110 (2017)

« L’essentiel du Droit des institutions de l’Union européenne (7e éd. 2017) est une synthèse rigoureuse, pratique et à jour de l’ensemble des connaissances que le lecteur doit avoir sur cette matière. 11 Chapitres. Tout y est ! « 

Les bases du raisonnement numérique

Emmanuel Hetru, Claire Mercier, Caroline Fiche

Cote : EC.4/10

« Cet ouvrage s’adresse à tous ceux qui souhaitent maitriser les bases du raisonnement numérique : élèves, étudiants, demandeurs d’emploi et, plus généralement, tous les candidats confrontés à un test de raisonnement numérique. Il est destiné plus particulièrement : —à ceux qui ont (ou pensent avoir) un faible niveau en mathématiques ; —à ceux qui ont acquis de bonnes connaissances en mathématiques, mais n’ont plus eu l’occasion de les utiliser depuis plusieurs années.
Les tests de raisonnement numérique sont de plus en plus utilisés dans les procédures de recrutement, notamment de la fonction publique (tests Selor en Belgique, tests EPSO dans les institutions européennes, etc.). On les trouve également dans les examens d’entrée à certaines grandes écoles et universités, comme en France, aux Etats-Unis ou en Grande-Bretagne (GMAT, GRE, etc.). Les tests de raisonnement numérique évaluent la capacité des candidats à comprendre et à analyser des données numériques.
Ils peuvent se présenter sous différentes formes : suites de nombres à compléter, opérations à trous, résultats à estimer, problèmes à résoudre à partir d’un texte, d’un tableau ou d’un graphique, etc. Pour réussir ces tests, les candidats doivent utiliser les techniques de calcul et de raisonnement appropriées. Cet ouvrage les explique en détail. II comprend ; —une méthodologie détaillée illustrée par de nombreux exemples ; —150 questions classées par thème et par niveau de difficulté ; —un corrigé détaillé de chaque question. »

Grandes questions européennes – IEP-Concours administratifs
4e édition

Bruno Alomar, Sébastien Daziano, Thomas Lambert, Julien Sorin

Cote : EC.2/192 (2017)

« L’Union européenne a connu ces dernières années de profondes mutations. L’élargissement aux États d’Europe de l’Est, la réforme des institutions, timide avec le traité de Nice, plus substantielle avec le traité de Lisbonne, ont renouvelé tant la place de l’Union dans le monde que la conduite de ses politiques publiques et le fonctionnement de ses institutions. Parallèlement, l’Europe traverse une crise économique profonde et une remise en cause inédite de beaucoup des principes sur lesquelles elle est fondée.
L’approche, pluridisciplinaire, fait une large part à l’histoire de l’Union et aborde les différents aspects de la construction européenne. L’ouvrage traite tour à tour des dimensions institutionnelle, juridique, économique et géopolitique de l’Union tout en abordant l’ensemble des politiques conduites au niveau européen. L’action de l’Union est ainsi appréhendée dans sa globalité.
Clair et pédagogique, cet ouvrage est destiné principalement aux étudiants, notamment dans la perspective des concours administratifs. Il s’adresse également à tous ceux qui s’intéressent aux questions européennes.

Brexit ! – Le « non » britannique décrypté
Collectif

Ceci n’est pas une crise
Martin Schulz, préfacier

Cote : CEu/DEB

« Le « non » britannique n’a laissé personne indifférent. L’Angleterre a claqué violemment la porte de l’Europe, nous laissant, citoyens européens, face à nos propres questionnements. Alors que le droit à l’information et le devoir de s’informer sont les piliers de la démocratie, nous avons été frappés de voir à quel point la décision des Britanniques est, au moins partiellement, la conséquence d’une grande méconnaissance de l’Europe et de la diffusion d’informations partielles, confuses, voire erronées.
Voilà pourquoi la fondation Ceci n’est pas une crise a choisi de publier un recueil de contributions de personnalités sélectionnées sur la base de leur envie et de leur capacité à proposer une vraie réflexion sur le sujet. Ce livre ne prétend nullement couvrir tous les volets d’un sujet si vaste que plusieurs ouvrages pourraient être consacrés à chacune des dimensions qui y sont évoquées. II propose modestement quelques pistes de réflexion, pour que le lecteur puisse alimenter son information et son action dans des domaines très variés.
Pour que, conformément à la ligne de conduite que s’est donnée la fondation, chacun d’entre nous – aussi bien auteur que lecteur – puisse « faire sa part » dans la construction de demain. »