RELIER SAVOIR ET SAVOIR FAIRE

Le Master Études européennes et internationales est une formation pluridisciplinaire qui regroupe des étudiants issus de disciplines aussi diverses que langues étrangères, communication, histoire, droit, économie, gestion, sciences politiques… Au-delà des objectifs spécifiques à chaque parcours, le trait commun tient dans l’aptitude des étudiants, quel que soit leur profil, à maîtriser l’environnement européen dans ses principales dimensions (juridique, culturelle, politique, historique, économique). Par ailleurs, le Master met particulièrement l’accent sur la pratique des langues vivantes et en particulier la maîtrise de l’anglais. L’environnement international de la formation, compte tenu du nombre significatif d’étudiants étrangers et en particulier européens, favorise cet objectif.

Il s’agit donc pour les étudiants, quelle que soit leur parcours, d’être aptes à s’insérer dans le milieu professionnel en Europe ou en France, ou dans un emploi nécessitant une bonne connaissance de l’environnement européen.

Le Master Études européennes et internationales qui est proposé depuis 2005, s’organise en 4 semestres et 4 parcours. Le premier semestre est totalement pluridisciplinaire, le deuxième semestre amorce une spécialisation (3 parcours : droit, gestion financière, communication) et débouche aux semestres 9 et 10 sur 4 parcours tous professionnalisés.

Une formation, 4 parcours

Droit de l'Union européenne

Dans sa tradition, la spécialité « Droit de l’Union européenne » accueille un public multinational, notamment originaire de l’Europe Centrale et Orientale, de façon à préparer les étudiants aux responsabilités en relation avec l’Europe dans leur pays ou au sein des institutions européennes, ou à la préparation au métier d’enseignant-chercheur dans leur Université d’origine, spécialement par le développement de thèses en co- tutelle.

A l’issue de la formation, les titulaires du diplôme de « M2 Droit de l’Union européenne » bénéficient d’une connaissance rigoureuse et exhaustive du droit de la construction européenne (dans son volet institutionnel et matériel). Ils peuvent faire valoir une compétence complète sur les questions juridiques intéressant la construction européenne, ses enjeux et son environnement, et la capacité d’appliquer leurs connaissances et savoir-faire à des fins professionnelles.

Proposant un double parcours (recherche et professionnel), ce Master mène à ces débouchés :

  • enseignant-chercheur
  • fonctionnaires et autres agents de l’Union Européenne, du Conseil de l’Europe et des autres organisations européennes administrations nationales et territoriales
  • assistants à la Cour de Justice (notamment référendaires à la Cour de Justice de l’Union Européenne, du Tribunal de l’Union Européenne, du Tribunal de la Fonction Publique Européenne)
  • avocats
  • juristes d’entreprises spécialisés en droit européen
  • consultants dans les cabinets de conseil européen

Responsables du cursus
Yves PETIT & Gaëlle MARTI

Télécharger la maquette : M1 & M2

Collectivités territoriales et Union européenne

Le Master offre une formation à dominante juridique fortement orientée vers le monde professionnel grâce à la combinaison entre enseignements pratiques et stage. Des séminaires spécialisés approfondissent le rôle des collectivités et autorités territoriales des États européens (communes, départements, provinces, régions, …) sur le territoire l’Union européenne ainsi que les relations entre les différents échelons territoriaux et l’Europe. Grâce à la présence de nombreux enseignants praticiens originaires des collectivités territoriales et de leurs pôles d’action européenne ou extérieure, les étudiants sont directement projetés dans leur futur milieu de travail. Sur le plan opératoire, ils s’entraînent à monter des dossiers concrets, visant à associer les collectivités territoriales aux programmes de cohésion et structurels européens. De manière complémentaire, des enseignants universitaires fournissent un cadre de connaissance hautement spécialisé sur le droit français et comparé des collectivités territoriales ainsi que leur participation au niveau européen.

Les enseignements de droit des collectivités territoriales, de droit de l’Union européenne et de droit international sont essentiellement assurés en M1. Pour certains il y a une mutualisation avec la Faculté de droit, de sciences économiques et de gestion de Nancy. Les séminaires organisés dans le cadre du M2 sont beaucoup plus spécialisés et certaines matières ponctuelles sont enseignées en anglais. La démarche de professionnalisation conduit les étudiants à être immédiatement performants, et donc recrutés à l’issue de leur stage. La spécialité « Collectivités Territoriales et Union européenne” permet aussi à des agents de l’administration ou d’organismes coopérant avec les collectivités territoriales et les institutions européennes de compléter leur expérience professionnelle par une formation continue de haut niveau. Il y a aussi la possibilité d’une validation des acquis professionnels.

Les étudiants peuvent s’orienter vers la fonction publique territoriale, notamment les services tournés vers l’Europe, en passant les concours administratifs ou en étant recrutés contractuellement (les possibilités de recrutement des collectivités territoriales par la voie contractuelle sont importantes puisqu’il est désormais possible de conclure des contrats à durée indéterminée à l’issue d’une période de 6 années au sein de la même collectivité).

Ils peuvent aussi intégrer la fonction publique étatique, notamment les préfectures – mais aussi d’autres administrations déconcentrées – qui sont essentiellement compétentes dans la mise en œuvre des fonds structurels de l’Union européenne, ainsi que la fonction publique européenne.

Les étudiants peuvent également prétendre intégrer des professions qui ont à assurer des missions liées aux collectivités territoriales et à l’Union européenne :

– cabinets conseil ;

– cabinets d’avocats ;

– chambres de commerce et d’industrie ;

– services des grandes entreprises à dimension européenne ;

– structures associatives ;

– grandes associations porteuses de projets et associations d’élus ;

– centres d’informations et de soutien aux projets européens.

Responsable du cursus
Jochen SOHNLE

Télécharger la maquette : M1 & M2

 

Gestion et stratégies des sociétés en Europe

Le Master « Gestion et stratégies des sociétés en Europe », dans le prolongement direct du « Master Gestion financière et espace européen », peut être suivi par les étudiants dès la première année de Master (M1 – Semestre 8), ce qui est recommandé pour bénéficier de l’orientation européenne de l’ensemble du cursus, et acquérir les prérequis favorisant l’accès en M2.

Un accès direct en M2 est par ailleurs prévu pour des étudiants titulaires d’un autre M1 ou d’un diplôme français ou étranger équivalent, notamment pour ceux présentant déjà les prérequis en économie et gestion. Le CEU propose également des accords de double diplôme en gestion, avec des Universités Slovaques (Bratislava et Banska Bystrica) et l’École des Hautes Études Économiques et Commerciales de Marrakech.

Descriptif des enseignements

Ils reçoivent au premier semestre du M1 un enseignement sur les questions économiques et financières, juridiques et géopolitiques européennes. Au second semestre du M1 est dispensé un enseignement pluridisciplinaire en sciences de gestion (finance d’entreprise, économie financière, gouvernance des entreprises, marketing, gestion des ressources humaines,…) en environnement européen et international.

Les étudiants reçoivent en M2 un enseignement portant sur la gestion financière, le développement et le financement des entreprises à l’international, les stratégies des sociétés européennes et les réglementations européennes, à travers plusieurs thématiques (plus de détails dans la maquette) :

–          Diagnostic financier et pilotage des sociétés à l’international

–          Développement et financement des entreprises à l’international

–          Stratégie des groupes de sociétés à l’international

–          Réglementation et fiscalités

De plus, la formation donnée en M2 (et en M1) intègre un enseignement de langues étrangères, notamment d’anglais économique et financier, conformément au caractère international de la formation et à l’insertion professionnelle de l’étudiant. Des cours seront également dispensés partiellement en anglais.

Sur la base d’un enseignement conjuguant théorie et pratique, assuré par des enseignants-chercheurs de l’Université de Lorraine et des professionnels en finance et fiscalité, les étudiants pourront acquérir des connaissances approfondies en analyse financière, en ingénierie financière et fiscale, et en stratégie d’investissement et de développement. Ils seront également capables de mobiliser des connaissances dans différents domaines des sciences de gestion grâce à des études de cas concrets ; ils devront d’ailleurs démontrer le caractère opérationnel de leurs acquis et renforcer ces derniers grâce au stage (6 mois maximum) qu’ils réaliseront au 2ème semestre du M2.

Débouchés

Cette formation permet ainsi l’accès à un large éventail de débouchés, par exemple :

–          Conseiller en financement et développement des entreprises en Europe

–          Chargé d’études en développement des PME en  Europe

–          Cadre administratif et financier en entreprises

–          Trésorerie et financement  / Cadre financier import – export

–          Responsable financement import – export

–          Responsable investissement à l’étranger

–          Auditeur junior comptable et financier

–          Chargé d’études auprès des institutions nationales ou européennes

Responsable du cursus
Vincent FROMENTIN

Télécharger la maquette : M1 & M2

Relations publics internationales (Communication)

Le parcours Relations publics internationales vise à former des étudiants aux activités professionnelles de communication dans les entreprises, les organismes publics, les institutions internationales et les services à vocation européenne, notamment dans les pays d’Europe Centrale et Orientale ou en relation avec eux.

Le Master propose une formation professionnalisante par une professionnalisation graduelle : les enseignements à caractère transversal ont pour objectif de préparer les étudiants aux enseignements plus spécifiques en communication, à l’étude des cas concrets et à la pratique du métier, proposés au cours du M2. Des professionnels spécialistes de leur domaine forment les étudiants non seulement aux techniques et outils de communication et de relations publiques nécessaires à leur insertion professionnelle future mais également illustrent leurs enseignements de cas pratiques et de dossiers concrets.

Il s’agit notamment de former les étudiants à concevoir et mettre en place des stratégies de communication au sein des entreprises, des organisations et des institutions dans un environnement européen et international, notamment, à mettre en œuvre les relations publiques, la diffusion et la promotion de l’entreprise, de l’organisation ou de l’institution à un niveau interne et externe, à concevoir et mettre en place des stratégies de communication interculturelle dans un environnement européen, voire international, à définir la politique de communication de l’entreprise, de l’organisation ou de l’institution à l’international, valoriser l’image de l’entreprise, de l’organisation ou de l’institution à l’international, affirmer l’identité de l’entreprise, de l’organisation ou de l’institution à l’international.

Le Master prépare les étudiants aux métiers de la communication et de l’information orientés vers des profils européens, voire internationaux :

  • chargé de communication interne, externe
  • chargé de relations presse
  • chargé de relations publiques
  • responsable de communication
  • directeur de la communication
  • chargé des relations extérieures
  • lobbyiste

 

Responsable du cursus
Xénia KALTANI

Télécharger la maquette : M1 & M2